Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mad. DE L’AIGUILLE.

Tenez, Monsieur, voilà ce qu’il vous faut.


M. DUBOIS, pere.

Seront-ils assez grands ? car j’ai des cors à tous les doigts des pieds.


Mad. DE L’AIGUILLE.

C’est-là ce que nous vendons dans ces cas-là.


M. DUBOIS, pere.

Et cela vaut, en conscience ?…


Mad. DE L’AIGUILLE.

.

Dix sols la paire ; mais je ne veux pas gagner avec vous, je vous les donnerai à neuf sols.


M. DUBOIS, pere.

C’est le dernier mot ?


Mlle JANNETON.

Ah, ma chere mere, ne pourriez-vous pas les donner à Monsieur à huit sols ?


Mad. DE L’AIGUILLE.

Je le veux bien ; mais je n’y gagnerai rien.


M. DUBOIS, pere.

Je m’en vais donc vous donner vingt-quatre sols, & vous me rendrez. (Il donne vingt-quatre sols.)