Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/108

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
103

je tâcherai d’écrire longuement.


14 juin 1918. — Pas de lettres aujourd’hui, ce sera sûrement pour demain. Belle journée. —

Mon chien n’a pas encore été sage il a mangé du chocolat dans la tente, alors à coté je lui ai construit une niche, il est attaché depuis hier soir ça n’a pas l’air de lui plaire après-dîner pour faire mon tour je le détacherai. —

Le Lt Bocri viens demain matin. Que va-t-il nous dire ? —

Journ En définitive, journée calme très calme même ! —


15 Juin 1918. — 2 lettres de Maman et de Marrener, une de Madame Baronnet, une de Mademoiselle Germaine, et une d’un camarade et puis les journaux, c’est un beau courrier ! —

Nous avons attendu inutilement le Lt Bocri, il n’est pas venu. — L’Aspirant doit rentrer demain dimanche.

Voilà tout le nouveau.


16 Juin 1918. — Hier Dimanche, calme complet. L’Aspirant est revenu du C. I. G. il nous a appris que voilà 6 jours le Général Guillaumat commandt les A. A. est parti en France, et