Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et les hommes ont été vaccinés à trois heures — tandis qu’ils doivent avoir un repos d’une demie-journée avant le vaccin.—

Nous avons vu Tavernier après qui certainement regrette ce qu’il a fait, mais le mal y est, c’est fini, il y perdra plus qu’il n’y gagnera pour le travail.—


Equilis
17-18 avril 1917. hie Avant hier au soir Pinon et moi sommes allés nous promener dans les montagnes en face, loin de nous douter qu’en arrivant nous allons apprendre que nous changeons de résidence ( ! )

Hier matin réveil à 4h ! pour partir à 6h en Camions automobiles, où va-t-on ? mystère !

Les camions nous laissent à Slivica où nous mangeons. il y a encore une dizaine de km à faire. On ne sait encore où allon nous allons. Là une demie compagnie en muletiers et une Cie de prisonniers nous accompagnent, c’est donc que l’on va faire des routes.

Que nous avons soufferts, la route, là nous sommes en pleine montagne toujours ça monte un vent épouvantable et comme le sol est formé par du sable quelle poussière, c’est épouvantable, des nuages se levaient, on ne se voyait plus les uns les autres, ce que j’ai souffert des yeux !…