Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/53

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le bruit court sérieusement que la 14e et la 15e division vont pour partir en Palestine.

Le temps aujourd’hui a été très mauvais, il a tombé de la grêle, et de la grosse !

En ce moment passent des blessés depuis avant-hier.

13— Rien de nouveau hier, si ce n’est qu’hier soir les Boches ont lancé quelques fusants pas très loin de nous, sans doute vont-ils recommencer ce soir.

J’ai l’impression que nous n’allons pas rester ici bien longtemps maintenant, voilà notre 6e jour de repos — et notre division est en ligne. —

Avant-hier j’ai reçu des lettres de Papa, Marcelle et Madame Baronnet qui est trop gentille, elle m’a abonné aux Annales ! Et puis j’ai reçu aussi la Gazette de l’Atlelier—

J’écris au crayon car mon stylo est cassé, cela m’ennuie bien !


14 Mai 1917 — J’ai réparé comme j’ai pu mon stylo, c’est pas riche, mais l’essentiel c’est qu’il marche !

Aujourd’hui temps splendide.

Calme complet, mais si j’en crois ce que l’on a dit ça va encore chauffer, et cette fois c’est notre division qui va s’appuyer cela !

Le bruit se confirme de notre départ en Palestine.