Page:Carnet de guerre n°2 d'Alexandre Poutrain.pdf/206

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Mr Loth ne tarde pas à lui demander des nouvelles de leur groupement de bons. — « Ça marche vite. Nous avons émis un emprunt de quatre millions : on dit que le quatrième million est entamé. Où allons-nous ! » — À la vue de ce bon rapporté de Douai, la figure de Goubet se décompose. Nous regrettons de n’avoir pas pris plus de ménagements à l’informer. Complètement ahuri, Goubet répète à plusieurs reprises : « Quatrième emprunt de quatorze millions !… Et le second ? et le troisième emprunt ?… Les allemands émettent ces emprunts de leur propre autorité, à notre insu. J’ai vu dernièrement Mr X, membre du comité de surveillance, il ignore que les allemands ont fait de nouveaux emprunts. »

Naturellement je raconte ces faits chez Godart. Nous les faisons connaître non seulement aux ha-