Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


caisses au lard du ravitaillement.

Quand nous descendons dans la cave de Mr Burgeat, nous voyons un deuxième escalier d’une vingtaine de marches, qui aboutit à une galerie dans la direction du jardin.

Nous comprenons l’utilité du puits au milieu de la propriété.

Je profite de cette occasion pour envoyer également les registres de la Commune et ceux du bureau de l’Enregistrement.

Nous avons expédié neuf caisses à l’adresse d’un notaire à Bavay.

Tous ces registres furent récupérés.


Un dimanche au début de Janvier 1917 le commandant me donne l’ordre d’évacuer tous les habitants logés au sud des rues d’Arras et du pont, cette partie du village est la plus grande, la plus peuplée. Il est treize heures, il faut que ce quartier du village soit libre pour seize heures. J’obtiens que le bou-