Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/7

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


vieille femme, un peu simple d’esprit, qui habite le bout du village. Il lui dit : « Mme montrez-moi la sortie du souterrain. » Elle ne connait pas le souterrain. Le commandant profère des menaces. Il lui échappe de dire « Nous avons l’entrée. Nous savons que la sortie se trouve ici. » Cette femme réplique aussitot : « Si vous avez l’entrée, vous n’avez qu’à aller jusqu’au bout, vous aurez la sortie. » Le commandant partit tout penaud.

À ma connaissance, les allemands ont découvert le souterrain d’Ecourt et celui de Riencourt.

À Ecourt le souterrain avait deux entrées, l’une visible dans la grange d’Alfred Bachelet, l’autre dissimulée (?) sous le confessionnal à droite de l’église. J’y suis descendu quand j’avais une quinzaine d’années. Nous étions ce jour-là toute une