Page:Carnet de guerre n° 3 d'Alexandre Poutrain.pdf/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


je sois renseigné sur le souterrain. Le brave homme se croyait seul à en connaître l’existence. Patriote ardent, il n’en aurait parlé à personne. Il me confirme que l’entrée se trouve a quinze mètres du milieu de l’église ; mais il est en desaccord avec mon père quant au coté. C’est lui qui se trompait.

Ces souterrains avaient été construits à l’époque des invasions, pour de défendre contre les Huns et les autres barbares. Leurs descendants, les allemands, auraient voulu les utiliser à leur profit.

Je m’étends sur cette question ; c’est que dans un an, quand je serai de l’autre coté de la tranchée, j’y reviendrai, je le visiterai ce souterrain.


Malgré les occupations et les préoccupations de l’heure actuelle, le commandant qui n’est pas combattant revient sans cesse sur la question des contributions. Un jour il me dit qu’-