Page:Castets - La Chanson des quatre fils Aymon, 1909.djvu/441

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
413
les quatre fils aymon

Li vales est mes enfes et si l’ai engendré ;
Il n’en a encore gaires que je l’ai adobé.
4845Par la foi que vos doi, point ne vos ai fausé. »
Et respondi li ostes : « Bien vos ai escouté. »
Oes con fait pechié a Maugis encombré ;
Puis ne demora gaires qu’il a Renaut nomé.
« Ahi ! ce dist li ostes, com le m’aves celé !
4850Por voir ce est Renaus, jel sai de verité,
Ki Bertolai ocist à l’eschekier quaré.
Jamais ne finerai, si ert le roi conté. »
Quant Renaus l’entendi, tot a le sanc mué ;
Il est saillis del lit, si a son branc coubré,
4855Venus est à son oste, si l’a araisoné :
« Ostes, ce dist Renaus, molt avez fol pensé.
Je ne vi ainc celui en trestot mon aé. »
« Taisies, ce dist li ostes, bien vos ai ravisé.
Par mon chief, c’[estes][1] vos ; plus n’i seres celé. »
4860Autresi s’en torna, com ait le sens dervé ;
Ja montast del palais contremont le degré ;
Si le desist Charlon, le fort roi coroné,
Quant Renaus li cortois trait le branc aceré.
Si en a feru l’oste .i. cop desmesuré ;
4865Del chief jusqu’el braier l’a fendu et copé.
Quant [Amaugis][2] le voit, s’en a le cuer iré.
« K’as tu fait, vis dïables ? as tu le sens dervé ?
Se dame Dex n’en pense, mal somes encombré ;
Jamais n’eschaperons de Paris la cité. »
4870Adonc li a Maugis son cheval amené
Et Renaus i monta par son estrier doré.
Maugis monta el noir, ne s’est plus aresté,
Et cil de la maison ont maintenant crié.
M 129Molt fu grande la noise par Paris, la cité ;
4875Owec les autres princes sunt li baron mellé ;
Baiars s’en va clochant, bien resamble afolé.
Cele nuit furent il povrement ostelé.
El porche del mostier saint Martin l’onoré
Jurent andui li prince, tant qu’il fu ajorné.

  1. 4859 L c’este. A c’estez. B ch’estes.
  2. 4866 L Esmaugis. A B Et quant Maugis. C Quant Amaugis.