Page:Cennino Cennini - Traité de la peinture, 1858.djvu/100

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
94
TRAITÉ DE LA PEINTURE

QUATRIÈME PARTIE
Cennino Cennini - Traité de la peinture, 1858 (page 35 crop) 3.jpg
lxxix.00Comment on travaille à l’huile sur mur, sur panneau, sur fer, et où l’on veut.

Avant d’aller plus avant, je veux t’enseigne ? à peindre à l’huile sur mur ou sur panneau, peinture en usage chez les Allemands, et de même sur fer et sur pierre ; mais d’abord occupons-nous de la peinture sur mur.

xc.Comment tu dois commencer à travailler sur mur à l’huile.

Mets un enduit sur le mur comme pour peindre à fresque, excepté qu’au lieu de le mettre morceau par morceau tu le placeras tout d’un coup sur toute la surface à peindre. Dessine ensuite ton histoire avec le charbon, et raffermis-la avec l’encre et le verdaccio à tempera. Cela fait, procure-toi un peu de colle bien liquide. Encore vaut-il mieux pour tempera l’œuf battu dans une écuelle avec le jus laiteux de figues auquel tu ajoutes un verre d’eau claire. Alors, soit avec une éponge, soit avec la brosse douce, tu en donnes une couche sur tout le champ que tu dois peindre, et tu laisses sécher au moins un jour [1].

  1. Vasari, dans son Introduzione alle tre arti, enseigne, au ch. 22, une manière de peindre à l’huile très-différente. Il veut que le mur soit sec, que l’on y donne une couche d’huile de semence de lin, puis une autre couche de poix, grecque et de mastic mêlés dans du vernis gras. Il enseigne aussi une autre manière qu’il a trouvée bonne, par laquelle il fait d’abord mettre deux couches sur le mur ; mais toujours il veut que tout soit parfaitement sec. Ici,