Page:Chaptal - Chimie appliquée à l’agriculture, Tome 1.djvu/258

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
192
CHIMIE

soleil qu’à la lumière du jour et à l’obscurité de la nuit.

Des amandes exposées au soleil depuis neuf heures du matin jusqu’à quatre du soir, ont altéré l’air de la cloche comme il suit :

Acide carbonique 
 15,74
Oxigène 
 5,65
Azote 
 78,61
______
100,00
______

Dans ce dernier cas, il paraît qu’outre l’acide carbonique qui se forme par l’oxigène de l’air et le carbone du fruit, celui-ci en fournit une petite quantité : d’où M. Bérard a conclu que les fruits se comportaient à l’air bien différemment des feuilles ; au lieu de changer, comme les feuilles, l’acide carbonique de l’air en carbone et en oxigène, lorsqu’ils sont frappés des rayons du soleil, ils combinent, dans ce cas, l’oxigène avec leur carbone, pour former de l’acide carbonique : de sorte qu’au soleil comme à l’ombre, ils absorbent l’oxigène et transpirent de l’acide carbonique.