Page:Charrière - Trois femmes, 1798.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


objet, qu’on s’y soumette plus ou moins imparfaitement ; j’oserai vivre avec tout homme ou toute femme qui aura une idée quelconque du devoir.

Vous oserez vivre avec tout le monde, dit un sectateur de Kant ; car c’est une idée universelle et pour ainsi dire innée.

Cela vous plaît à dire, s’écria un théologien : la manifestation seule de la volonté divine peut nous la donner.

Quel besoin si absolu avons-nous de cette manifestation, dit un homme qui n’étoit pas théologien, quand la connoissance de nos intérêts particuliers et de ceux de la société, qui sont les nô-