Page:Chateaubriand - Mémoires d’outre-tombe t4.djvu/234

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

le gardien.
Un objet plein de charmes.

le voyageur.
Qu’on aima ?

le gardien.
Qui fut adoré.

le voyageur.
Ouvre-moi.

le gardien.
Si tu crains les larmes,
N’entre pas.

le voyageur.
J’ai souvent pleuré.
De la Grèce ou de l’Italie
On a ravi ce marbre à la pompe des morts :
Quel tombeau l’a cédé pour enchanter ces bords ?
Est-ce Antigone ou Cornélie ?

le gardien.
La beauté dont l’image excite les transports
Parmi nos bois passa sa vie.

le voyageur.
Qui pour elle, à ces murs de marbre revêtus.
Suspendit tour à tour ces couronnes fanées ?

le gardien.
Les beaux enfants dont ses vertus
Ici-bas furent couronnées.

le voyageur.
On vient.