Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


auxquels je ne me ſerois jamais attendu de la part d’un homme comme lui.

Albanorum era ſacrorum pop. Romani ſocia & aquales. Cic. pro. Mil. n. 85.Comme dans ſa deſtruction on avoit conſervé tous ſes Temples à cauſe des Divinités que Cicéron nomme les ſœurs & les compagnes, & qu’il auroit pu appeller les Mères de celles de Rome, celui dont nous venons de parler fut le plus célèbre, mais non pas le ſeul de ce quartier. Juvénal parle du Temple de Veſta comme ſubſiſtant encore de ſon Tems [1] : le Poëte n’apelle cette Vesta d’Albe que la cadette de celle de Rome, mais elle en étoit l’aynée, puiſque c’étoit d’elle qu’étoit Veſtale, la fameuſe Rhée Silvie, que cette qualité n’empêcha pas de devenir mère de Rémus & de Romulus. La Vénus de Marbre, que Meſſalus placeroit ſous un plafond de Cèdre proche le Lac Albain, dont parle Horace [2] prouve, que cette Mère des auteurs d’Albe non ſeulement n’y manquoit pas de ſon Temple, mais qu’il y

  1. ubi quamquam diruta ſervat.
    Ignem Trojanum & Veſtam colit Alba minorem.
    Juv. Sat. IV.

  2. Albanos prope, te, Lacus.
    ponet marmoream ſub trabe citrea. Hor. lib. IV. Od. I.