Page:Chevreul - De la baguette divinatoire, 1854.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tude, le geste des personnes qu’ils n’ont jamais vues, assure-t on.

g. Des médiums sont chanteurs.

h. Il en est d’autres qui se livrent avec ardeur à l’exercice de la danse.

198.Les médiums considérés dans leur ensemble représentent toutes les facultés que l’antiquité et le moyen âge ont accordées à certains hommes de connaître le passé, le présent et l’avenir, soit par des inspirations quelconques émanées d’êtres purement spirituels, soit par des cérémonies théurgiques ou des opérations magiques. Avec cette puissance de facultés, il n’est pas étonnant que les médiums soient consultés sur toutes choses et sur tous les actes de la vie privée et publique : ainsi ils le sont pour les naissances, les mariages, les décès, les inclinations du cœur, les procès, les opérations de banque, les moyens de conserver sa santé et de la rétablir si elle a été troublée.

199.Il s’agit maintenant de dire comment les tables interviennent dans l’histoire dont je viens d’exposer le résumé. Ont-elles fait découvrir les esprits ? ou sont-ce les esprits qui ont indiqué les tables comme les intermédiaires les plus efficaces à assurer leur communication avec l’homme ? Cette question est d’autant plus intéressante à résoudre pour l’histoire des découvertes de l’esprit humain, qu’un auteur grave a dit : « SI les tables répondent sur les questions du passé, du présent, de l’avenir, c’est un phénomène physique et moral aussi grand, plus grand peut-être, que celui résolu par Newton. » Je partage cette opi-