Page:Chiarini - Le Talmud de Babylone, vol. 1, 1831.djvu/370

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


— 360 — dit : parce quelle contient cinq choses 13 ), savoir le pré- cepte des Tsitsith ; la sortie d’Egypte ; le joug des précep- tes 14 ) ; la manière dépenser des Minéens 15 ) ; les pensées criminelle» et les pensées d’idolâtrie. Il est certain que trois de ce» choses y sont proposées en propres termes, savoir : °. Le Joug des préceptes ; car il est écrit (Nomb. XV, 39.) : et vous le verrez et vous vous souviendrez de tous les préceptes de l’Eternel. °. Les Tsitsith ; ear il est écrit (ib. vs. 38.) : afin qu’ils se fassent les Tsitsith, etc. °# La sortie d’Egypte^ car il est écrit (ïb^vs. 41.) : qui vous ai retirés du pays d’Egypte, etc. Mais quant aux opinions des Minéens, aux pensées criminelles et aux pensées d’idolâtrie, d’où le savons-nous ? De ce que la Baraïtha dit que le mot (ib. vs. 39.) toaab {selon votre coeur) signifie l’hérésie ; car c’est dans le même sens qu’il est dit (Psau. XIV, 1.) : Le sot dit dans son coeur qu’il n’y a point de Dieu , et que les mots ( ib. ) tD*M> "Hntt (après vos yeux) signifient les pensées crimi- nelles ; car il est dit (Jug. XIV, 3.) : Et Samson dit à son père : prenez-la moi r car elle plaît à mes yeux. Et qu’enfin les paroles (ib.) tmt ûna (vous paillardez) signifient les pensées d’idolâtrie, car c’est dans le même sens que l’on dit (Jag. VIII, 33.) : et ils paillardèrent après les Èaalim. V e Mischna. Ils font la commémoration de la sortie d’Egypte dans les nuits 16 ). R. Eliéser, fils d’Azarie, dit : voilà que j’étais comme un fils de 70 ans, et cependant je ne fus pas trouvé digne (de persuader) que l’on fît la commémoration de la sortie d’Egypte dans les nuits, jusqu’à ce que le fils de ) Dam VAin Jacob : six choses. ) Ou la profession d’observer les préceptes de Dieu. ) C’est-à-dire, l’abjuration des opinions des Chrétiens oo des Séopïiytes et dans le Talmud d’Amsterdam des Saducéens ce qui re- vient au même. ) C’est-à-dire, dans la lecture du Chema du soir.

[1]

  1. gean 14