Page:Conan - Si les Canadiennes le voulaient, 1886.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 20 —

Mme Dermant

J’avoue qu’ils me semblent rares.

M. Vagemmes

Pourtant, plusieurs, j’en suis convaincu, entrent dans la vie publique avec le désir sincère de servir le pays. Mais les ardeurs, les générosités premières s’épuisent vite. Il y a dans la puissance, comme dit Bossuet, un vin fumeux qui fait sentir sa force même aux plus sobres. Lorsqu’on est bien pris de ce vin là, on aime le pouvoir pour le pouvoir ; et, presque sans s’en apercevoir, on ne travaille plus que pour le garder.

Mme Dermant

S’il vous plaît, comment peut-on perdre sa propre estime sans presque s’en apercevoir ?

M. Vagemmes

Madame, vous avez d’adorables naïvetés. Connaissez-vous bien des gens qui s’estiment d’après ce qu’ils valent ?

Les hommes d’État — tout comme les simples mortels — ont un flatteur au dedans. C’est un précieux compagnon, allez !