Page:Condillac - Traité des sensations, 1754, tome II.djvu/232

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Elle a, par conſéquent, avec le ſeul ſecours des ſens, des connoiſſances de toute eſpece.

Chapitre 7

D’un homme trouvé dans les forêts de Lithuanie. circonſtances où le beſoin de nourriture engourdit toutes les facultés de l’ame. Notre Statue, comme nous l’avons remarqué, pourroit être ſi fort occupée du ſoin de ſa nourriture, qu’elle n’auroit pas un moment à donner à l’étude des objets, dont elle étoit curieuſe avant qu’elle eût l’organe du goût. Ne vivant que pour ſatiſfaire à ce preſſant beſoin, les plaiſirs des