Page:Condillac - Traité des sensations, 1754, tome II.djvu/80

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qui ſeul a inſtruit les yeux, peut auſſi lui ſeul faire diſcerner les occaſions où l’on peut compter ſur leur témoignage.

Ils jugent de la diſtance par la grandeur. Mais ſi la Statue eſt privée de ce ſecours, elle s’aidera de toutes les connoiſſances qu’elle a acquiſes. Tantôt elle jugera de la diſtance par la grandeur. Un objet lui paroît-il auſſi grand à la vue qu’au toucher, elle le voit près ; lui paroît-il plus petit, elle le voit loin. Car elle a remarqué que les apparences des grandeurs varient ſuivant les diſtances.

Par la netteté des images. D’autres fois, elle détermine les diſtances par le degré