Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 11, 1839.djvu/357

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’il connaîtra le dénouement de cet ouvrage ; car, de notre temps même, des corps politiques se sont rendus coupables de réticences aussi évidentes, sinon aussi cruelles.

— Il y a maintenant contre toi une accusation terrible, Jacopo Frontoni, continua le secrétaire ; et dans l’intérêt de la vie des citoyens, le Conseil secret lui-même s’est saisi de cette affaire. N’as-tu pas connu un certain Antonio Vecchio, pêcheur de nos lagunes ?

— Oui, Signore ; j’ai été dernièrement avec lui, et je regrette que ç’ait été si peu de temps avant sa mort.

— Tu sais aussi qu’il a été trouvé noyé dans la haie ?

Jacopo frémit, n’exprimant son assentiment que par un signe. L’effet de cet acquiescement tacite fut profond sur le plus jeune des trois membres, car il se tourna vers ses compagnons comme un homme frappé de la franchise de cet aveu. Ses collègues s’inclinèrent d’une manière significative, et cette communication silencieuse cessa.

— Sa mort a excité le mécontentement parmi ses confrères, et elle est devenue une affaire sérieuse pour l’illustre Conseil.

— La mort du plus pauvre homme de Venise doit exciter l’intérêt des patriciens, Signore.

— Sais-tu, Jacopo, que tu es accusé d’être son meurtrier ?

— Oui, Signore, je le sais.

— On dit que tu te mêlas parmi les gondoliers dans la dernière regatta, et que, sans le vieux pêcheur, tu aurais remporté le prix.

— C’est la vérité, Signore.

— Tu ne nies pas cette accusation ? dit l’examinateur avec surprise.

— Il est certain que, sans le pêcheur, j’aurais remporté le prix.

— Et tu le désirais, Jacopo ?

— Oui, Signore, de toute mon âme, répondit l’accusé avec une émotion qu’il n’avait point encore montrée. J’étais un homme condamné par ses confrères, et l’aviron a été ma gloire depuis mon enfance jusqu’à présent.

Un nouveau mouvement du jeune inquisiteur trahit également son intérêt et sa surprise.

— Tu confesses donc le crime ?

Jacopo sourit avec dérision.