Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 2, 1839.djvu/422

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


était appelé le parti d’en haut, et le parti anglais le parti d’en bas. Ces désignations étaient en rapport avec le cours de l’Hudson.

Page 316, ligne 22.

… Les officiers de l’armée royale n’ont donné à Hale qu’une seule heure.

On découvrit dans le camp anglais un officier américain de ce nom qui cherchait, à la faveur d’un déguisement, à se procurer quelques informations. Il fut jugé et exécuté, ainsi qu’on le rapporte dans le texte, dès qu’on eut fait les préparatifs nécessaires. On prétend que, placé sous le gibet, il s’entendit reprocher de déshonorer, par une telle fin, le rang qu’il occupait. « Quelle mort pour un officier ! s’écria un Anglais. — Toutes les morts sont honorables, gentleman, lorsqu’on meurt pour une cause semblable à celle de l’Amérique, fut sa réponse.

André périt au milieu des larmes de ses ennemis. Hale mourut sans rencontrer de pitié. Des paroles de blâme furent les dernières qui frappèrent son oreille, et cependant l’un tombait victime de l’ambition, et l’autre de son dévouement à son pays. La postérité les jugera.

Page 318, ligne 12.

… De produire aucun témoin.

Le texte porte : De produire aucun témoin en faveur du peuple et il ajoute en note : En Amérique, la justice est administrée au nom du bon peuple (good people), etc., et la souveraineté réside en lui.

Page 333, ligne 2.

… Des États de l’est de l’Amérique.

On entend par les États de l’est ceux de la Nouvelle-Angleterre, qui, étant dans l’origine fondés par les Puritains, conservent encore quelques traces de leur caractère distinctif.


fin des notes.