Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 23, 1845.djvu/164

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en faveur de Jacques Wallingford, il fallait en fournir les fonds, et si j’étais retenu deux mois, je pouvais ne plus arriver à temps pour faire honneur à ma signature. L’hypothèque donnée sur Clawbonny me trottait alors par la tête, et ne laissait pas de m’occuper un peu. Aussi n’étais je pas dans une disposition d’esprit très-favorable pour jouir de l’hospitalité de lord Harry Dermond. Cependant, comme les remontrances étaient inutiles, il fallait du moins montrer du calme et de la dignité et ne pas laisser percer un abattement ridicule. Je me bornai à demander que mon second, le cuisinier et Neb, fussent laissés à bord de l’Aurore, me soumettant, pour le reste, à la volonté de mes maîtres. Lord Harry fit l’observation qu’il n’était pas d’usage de laisser un lieutenant, mais que, pour m’obliger, il ne s’y refusait pas. La frégate devait rentrer sous quinze jours pour renouveler sa provision d’eau, et je pouvais compter qu’alors mon équipage entier, sauf les sujets de Sa Majesté, serait replacé sous mes ordres.



CHAPITRE XIV.


Premier Gentilhomme. — Patron, dites-moi, quelle sera ma rançon ?
Le Patron. — Mille écus, ou ta tête tombera.
Le Contre-Maître. — Et toi, tu en donneras autant, ou gare à la tienne !

Le roi Henri VI.



Jamais on ne vit de stupeur ni d’indignation pareille à celle dont Marbre fut saisi quand il apprit que l’Aurore allait être envoyée en Angleterre. Rien ne put retenir sa langue dans les bornes de la modération, et des paroles il en serait venu infailliblement aux actions, si je ne lui avais pas répété sans cesse qu’il serait envoyé à bord du Rapide, s’il ne se conduisait pas avec prudence. À mesure qu’on emmenait nos matelots, sa fureur se rallumait, et il en vint jusqu’à me proposer de tomber sur Sennit, et de le jeter par-dessus le bord. Je lui fis comprendre par un regard significatif qu’il n’était pas encore temps. Marbre mit alors un doigt sur sa bouche, cligna de l’œil, et, à partir de ce moment, non-seulement il resta calme, mais il aida