Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 23, 1845.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vous reviendrez, nous aviserons, à tête reposée, aux arrangements à prendre pour l’avenir.

— Je ne vais pas perdre mon fils sitôt après l’avoir retrouvé ? demanda la vieille femme avec inquiétude.

— Soyez donc tranquille, mère, puisque je reste ici ce soir. Allez, vous m’aurez avec vous plus que vous ne voudrez, et vous ne serez pas fâchée de vous débarrasser de moi à la fin.

Je quittai alors la maison, et, suivi de Marbre, je me dirigeai vers le canot. J’en étais à moitié chemin, quand j’entendis derrière moi une sorte de sanglot étouffé ; je me retournai, et je vis mon lieutenant dont les joues brûlées par le soleil étaient sillonnées par de grosses larmes. Son émotion, si longtemps contenue, avait fini par déborder, et cette rude mais honnête nature n’avait pu résister à l’influence de tant de sentiments divers. Je lui pris la main, je la serrai, sans rien dire ; mais je m’arrêtai, ne voulant pas rejoindre Neb avant d’avoir donné à mon compagnon le temps de reprendre son sang-froid. Au bout d’une minute ou deux, Marbre fut le premier à me parler.

— C’est comme un rêve, Miles, murmura-t-il enfin ; on dirait que c’est encore plus contre nature que de se faire ermite.

— Vous vous y ferez, Marbre, et vous verrez qu’il n’est rien de plus naturel.

— Dire que je suis un fils, et que j’ai une véritable mère vivante !

— Vous saviez bien que vous aviez eu des parents, et c’est un grand bonheur à votre âge d’avoir encore sa mère !

— Et c’est une brave et honnête femme, dont ni le président des États-Unis ni le premier commodore de la marine de la république ne rougiraient au moins !

— Eh bien ! tout cela n’est-il pas heureux ?

— C’est qu’elle a une excellente mine, ma mère, par-dessus le marché. Je vais la faire habiller des pieds à la tête, et je la conduirai à la ville à la première occasion.

— Et pourquoi faire voyager ainsi cette chère femme ? vous y penserez à deux fois, Marbre.

— À deux fois ? c’est-à-dire que je la conduirai aussi à Philadelphie, et peut-être à Baltimore. Il y a les jardins, les théâtres, les museum, et une foule de choses que je suis sûr que la chère vieille n’a jamais vues.