Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— J’espère que tu aimes Evert Beekman, chère, très-chère Beulah.

— Quelle question, Maud ! Supposes-tu que debout devant un ministre de Dieu, j’ose donner ma foi à un homme que je n’aimerais pas ? D’où te viennent ces doutes ?

— Je n’ai pas de doutes. Je suis folle, car je te sais aussi consciencieuse que les saints du ciel ; cependant, Beulah, je crois que je ne serais pas aussi tranquille que toi près de quelqu’un que j’aimerais.

La charmante Beulah sourit, mais ne ressentit aucune inquiétude. Elle connaissait trop bien les sentiments de son âme pure et calme pour se défier d’elle-même, et elle s’imaginait aisément que Maud ne serait pas aussi tranquille dans des circonstances semblables.

— Peut-être as-tu bien fait, répondit-elle en riant, de prendre la résolution de ne pas te marier, car où trouverait-on un amant assez dévoué et assez romanesque pour toi ? Aucun ne t’a plu l’été dernier, quoique le moindre encouragement eût pu en amener une douzaine à tes pieds, et ici tu n’en a pas un seul, si ce n’est le bon et vieux M. Woods.

Maud serra les lèvres et devint sérieuse, mais elle sut se commander à elle-même et répondit à la plaisanterie de sa sœur.

— C’est très-vrai, dit-elle, il n’y a pas de héros pour moi, à moins que ce ne soit le cher M. Woods et lui, le pauvre homme ! on dit qu’il a eu une femme qui l’a guéri du désir d’en avoir une autre.

— M. Woods ! je n’ai jamais su qu’il ait été marié. Qui donc te l’a dit, Maud ?

— Je l’ai appris de Robert, répondit Maud en hésitant. Il parlait un jour de ces choses-là.

— De quelles choses, ma chère ?

— Je crois que c’était de mariages entre parents ; car M. Woods a épousé une cousine germaine. Bob était trop jeune quand cette dame mourut pour pouvoir se la rappeler. Le pauvre homme ! elle lui a rendu la vie dure. – Il doit être loin de la Hutte en ce moment, Beulah.

— M. Woods Je l’ai laissé avec papa il y a quelques minutes, causant de la cérémonie de demain.

— C’est de Bob que je parlais.