Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Nous allons procéder plus méthodiquement. Combien y avait-il de Yankees dans ce combat, Nick ? Calculez comme nous le faisions dans la guerre contre la France.

— Atteindre d’ici au moulin, trois, deux rangs, capitaine. Tous fermiers, pas de soldats. Des fusils, pas de baïonnettes, pas de havresacs, pas habits rouges. Avoir l’air de bourgeois combattre comme diables.

— Une ligne longue comme d’ici au moulin, trois rangs. Il devait y avoir deux mille hommes, Beekman. — Est-ce bien ce que vous voulez dire, Nick ?

— À peu près.

— Bien. Alors il y avait environ deux mille Yankees sur cette montagne. Et combien y avait-il de soldats du roi dans les canots ? Deux fois et une fois autant d’abord, et ensuite moitié. Nick tout près ; lui, compter.

— Ce serait trois mille en tout ! Par saint George, on a eu de l’ouvrage ! – Ont-ils tous marché, Nick ?

— Non. Premiers qui ont marché, battus et mis en fuite alors d’autres allèrent, battus aussi ils se sauvent. Les troisièmes, plus hardis, mirent le feu au wigwam, gravirent la montagne, et Yankees se sauvèrent.

— Ceci me paraît clair et exact. Le wigwam en feu ! Charlestown est-il brûlé, Nick ?

— Oui. Semblable à un grand feu du conseil. Gros canons firent feu. Boum, boum. Nick, jamais avoir vu pareille guerre. Hommes morts en aussi grand nombre que les feuilles des arbres. Sang coulait comme torrent.

— Étiez-vous à cette bataille, Nick ? Comment avez-vous appris tout ceci ?

— Pas besoin d’aller là. Mieux dehors ; pas à scalper, Homme Rouge que faire ? Voir, c’était tout. Derrière les pierres du mur. Bonne vue.

— Avez-vous traversé l’eau, ou êtes-vous resté à Boston, et avez-vous vu de loin ?

— Traversé en canot. Habits Rouges croyaient général avoir envoyé lettre par Nick. Le major dit : C’est mon ami. On laissa aller Nick.

— Mon fils était dans cette sanglante bataille ! dit mistress Willoughby ; il nous écrit qu’il n’est pas blessé, Hugh ?