Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/190

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jambe après l’autre, comme si un plomb était attaché à ses pieds. Ce n’est pas Daniel, ni personne de la Hutte. L’autorité du capitaine est grandement raffermie depuis le mariage de sa fille avec le colonel Beekman, c’est certain. Le colonel ne laisserait pas sortir cette nouvelle propriété de la famille sans faire des efforts pour l’empêcher. Mais s’il était tué, c’est un danger qu’on court à la guerre et cela peut arriver à lui comme à d’autres. Daniel trouve que le colonel paraît devoir vivre peu. Hé bien, demain je saurai probablement le nom du compagnon du capitaine, et alors je pourrai faire mes calculs avec plus de certitude.

Ce n’est là qu’un léger aperçu de ce qui se passait dans l’esprit de Joël tandis qu’il s’avançait, mais qui servira cependant à faire pénétrer le lecteur dans le secret des sentiments de l’inspecteur, ce qui est nécessaire pour la suite de notre histoire. Au moment où Joël s’approcha de la palissade, son esprit était tellement absorbé par ses pensées qu’il oublia le danger dans lequel il se trouvait ; les chiens aboyèrent, et il fut salué par un coup de fusil. Aussitôt Joël revint à lui, appela pour qu’on vînt lui ouvrir, et probablement sauva ainsi sa vie. Le bruit du coup de fusil produisit une alerte. Pendant que l’inspecteur chancelait à la porte, les gens du capitaine arrivèrent de la cour tout armés, et s’attendant à un assaut. Au milieu de cette scène de confusion le chapelain, non moins étonné de cet événement inattendu fit entrer l’inspecteur. Il est inutile de dire que les questions l’assaillirent de tous côtés. Joël répondit simplement qu’il avait été traire une vache par l’ordre du capitaine, et qu’il avait oublié de convenir d’un signal pour faire connaître son retour. Il s’aventura à nommer son maître parce qu’il savait qu’il n’était pas là pour le contredire, et M. Woods, craignant que ses deux amis n’eussent été vus, renvoya aussitôt tout le monde, retenant seulement l’inspecteur à la porte pour avoir avec lui seul une minute d’entretien. Avant de se retirer avec les autres, le meunier demanda le seau pour donner du lait à ses enfants ; mais quand il l’eut reçu, il s’aperçut qu’il était vide. La balle avait passé à travers, et le contenu s’était échappé.

— N’avez-vous rien vu, Strides ? demanda le chapelain dès qu’il n’y eut plus personne.

— Mon Dieu ! monsieur Woods, j’ai rencontré le capitaine. Je fus aussi étonné de le voir que je viens de l’être tout à l’heure en