Page:Cooper - Œuvres complètes, éd Gosselin, tome 24, 1846.djvu/365

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Maud, il eut lieu d’admirer la rigide justice et la libéralité avec laquelle son père avait administré cette fortune. Tout avait été transformé en un capital qui avait presque doublé. Sans le savoir, il avait épousé une des plus riches héritières des colonies américaines. Maud l’ignorait aussi, et quand elle l’apprit, elle en fut enchantée à cause de son mari.

En peu de temps, on arriva à Albany, quoique non sans difficultés. Là on se sépara. Pline l’Ancien et la petite briseuse furent mis en liberté on leur donna ce qui leur était nécessaire pour leurs petits besoins, et on leur procura de bonnes places. Mike annonça sa résolution d’entrer dans un corps de troupes expressément destiné à combattre les Indiens. Il avait un compte à régler avec eux, et, n’ayant ni femme ni enfant, il pensa qu’il pourrait s’amuser dans cette guerre aussi bien que dans une autre.

— Si Votre Honneur se rapproche du comté de Leitrim, dit-il à Willoughby qui lui offrait de le garder près de lui, je voyagerai volontiers avec vous, car un homme aime à revoir ses vieilles connaissances. Je vous remercie de cette bourse pleine d’or que vous m’avez donnée, elle me servira à acheter des couteaux à scalper, car le diable me brûle si je ne m’occupe pas de ça à l’avenir. Trois coups de couteau dans le côté, une balle qui m’a emporté un petit morceau de la tête, rappellent à un homme ce qui est arrivé ; et encore je ne parle pas du capitaine, de mistress Willoughby et de miss Beuly. Que Dieu les bénisse à jamais, et s’il y a seulement une église dans ce pays j’userai mon or à leur faire dire des messes. Et puis je scalperai aussi.

Tels étaient les projets de Michel O’Hearn, Les arguments de Willoughby ne purent rien changer à sa résolution. Il était déterminé à illustrer sa carrière en se procurant des chevelures d’Indiens, pour leur faire expier ce qui avait été fait à mistress Willoughby et à miss Beulah.

— Et vous, Joyce, dit le major dans une entrevue qu’il eut avec le sergent peu de temps après leur arrivée à Albany, vous êtes des nôtres, n’est-ce pas ? Grâce au zèle et à l’influence du colonel Beekman, je suis déjà échangé, et je me rendrai à New-York la semaine prochaine. Vous êtes soldat, et dans le temps ou nous sommes, un bon soldat est à considérer. Je crois que je puis vous promettre une commission dans un des nouveaux régiments provinciaux qu’on va lever.