Page:Corneille Théâtre Hémon tome1.djvu/175

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


AVANT-PROPOS.

��le Cid tient dans le théâtre de Corneille une place telle- ment exceplionnflle, que nous avons cru devoir donner des proportions inusitées à l'étude qui ouvre cette édition Com- ment, en eliet, comprendre le Cal français, si l'on ne connaît pas d abord >ous ses aspects très variés, le CU espagnol, le CuZ de I histoire et de la légende épique, du Romancero et de t.ui hem de Castro? Comment ne pas essayer d'introduire quelque ordre et quelque clarté dans l'hisloife, assez confuse encore, ae celte querelle du Cid, d'où le génie de Corneille sortit transformé/ Comment, enfm, ne pas prendre plaisir à suivre a travers les âges, jusiyu'au cœur même de notre siècle les destinées du drame le'plus héroïque à la fois et le plus huniam qui fut jamais? Ce charme de jeunesse qu'on a ^nt de fois signale, et qui s'attache encore au premier chef- d œuvre cornélien, comment y aurions-nous échappé? Si pourtant il était besoin d'une excuse pour certaines longueurs complaisantes nous rappellerions que ces éditions sont des- tinées, non seulement aux élèves de nos Ivcées. qui trouveront trai ees dans 1 mtroduction toutes les questions littéraires relatives au Cid, mais encore aux candidats qui se préparent a tous les examens universitaires. La plupart des éditions de Corneille publiées depuis 1881 ont été inscrites au pro- gramme des diverses agrégations, et, cette année même notre édition de Pompée y figure. Ces précieux témoignages d estime nous encouragent à persévérer dans notre méthode Au reste, nous comptons bientôt oflrir au public un Corneille en quatre volumes où les éditions déjà publiées seront pré- sédees et suivies détudes nouvelles.

�� �