Page:Corraze-College-Saint-Raymond-Auta-1944.pdf/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 16 —

Notons tout d’abord qu’une étroite parenté unissait les deux familles.


Bertrand de SAINT-ANDRÉ avait épousé Marthe D’AUXILLON elle avait un frère

Raymond-Pierre D’AUXILLON collégiat de St-Raymond év. d’ Alet (1483) év. de Carcasonne (1497-1512)


Pierre DE SAINT-ANDRÉ Chancelier de Milan Premier Président (1509-1525) Gouverneur de Gênes

Claire DE PUYMISSON.


MARTIN, évêque de Carcassonne (1522-1545)

MATHIEU, prieur de Saint-Raymond le reconstructeur du collège.

FRANÇOIS 2e Président au Parlt de Paris.


Nous savons d’une manière sûre que Pierre d’Auxillon, évè­que de Carcassonne, et son petit neveu, Mathieu de Saint-André, ont été élevés au collège Saint-Raymond. Pourquoi ne ferions-nous pas l’hypothèse que le premier président et ses deux fils aînés, François et Martin, ont été à leur tour les élèves de notre collège ? Les libéralités de Pierre et de Mathieu nous autorisent à la faire ; car enfin, c’était indûment et sans y avoir aucun droit que ces fils de famille étaient hospitalisés dans le collège. Les d’Auxillon et les de Saint-André n’étaient pas dans des conditions de pauvreté telles qu'elles leur permettaient de briguer des places collégiales réser­vées aux indigents. Aussi bien quand je vous montrerai tout à l’heure le premier président et son fils le prieur relever le collège de ses ruines, vous penserez, comme je l’ai fait, que c’est en esprit de réparation pour le tort qu’ils avaient causé à des écoliers mal­heureux.

Quoi qu’il en soit, la mention de l'Histoire générale de Lan­guedoc concernant Martin de Saint-André est à corriger : la