Page:Coubertin - Essais de psychologie sportive.djvu/187

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
___________________________
___________________________
181

Des deux chevaux, le cérébral et le musculaire, qui traînent ma personnalité à travers la vie, j’ai dit au premier : « Va-t-en, Coco. Rentre à l’écurie. C’est ton camarade dont j’ai besoin. Tu peux somnoler en paix. »

Et Coco a somnolé.