Page:Courteline - Les Boulingrin, 1898.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


rin, à des Rillettes. --- Vous l'entendez?

Des Rillettes. --- Ne trouvez-vous pas que le temps s'est étrangement rafraîchi depuis une quinzaine de jours?

Boulingrin, à sa femme. --- Ne me force pas à révéler en l'infection de quel cloaque je t'ai pêchée de mes propres mains.

Madame Boulingrin. --- Pêchée!... Tu ne manque pas d'audace et je serais curieuse de savoir lequel de nous a pêché l'autre!

Boulingrin. --- Ernestine!

Madame Boulingrin, formidable. --- Silence! ou je dis tout!!!

Boulingrin, trépignant. --- Ah!... Ah!... Ah!...

Des Rillettes, avide de concilier. --- Du calme!... Madame a raison.

Boulingrin, qui bondit. --- Raison?

Des Rillettes, doux et souriant. --- Oui.

Boulingrin. --- Raison!

Des Rillettes. --- Mais...

Boulingrin