Page:Croiset - Histoire de la littérature grecque, t4.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grand pas à la critique d’Antiphon par l’emploi du Crippsianus (t. I de ses Oratores attici, 4 vol., Oxford, 1822-1823, et 5 vol., Berlin, 1823-1824). Le même texte, légèrement amélioré, fut reproduit par Baiter et Sauppe (Oratores attici, 9 vol., Zurich, 1838-1850, t. I). Un nouveau progrès fut dû à Maetzner (Antiphontis Orationes, XV, Berlin, 1838), qui collationna pour la première fois l’Oxoniensis. Depuis, ce sont surtout des améliorations de détail qui ont été réalisées soit par une révision plus attentive des manuscrits principaux, soit par un meilleur usage de leurs indications. Il faudrait mentionner les noms de plus de vingt critiques pour rendre à chacun ce qui lui est dû. Bornons-nous à citer les deux éditions de Iernsted (Saint-Pétersbourg, 1880) et de Blass (Leipzig, Teubner, 1881).

Traduction des Œuvres complètes de l’orateur Antiphon, par Cucuel, Paris, 1883.

Index Antiphonteus, par Van Cleeff, 1896.





SOMMAIRE


Introduction : la prose attique ; ses caractères généraux ; ses principales formes ; l’éloquence. — I. L’éloquence non écrite. §1. L’âge homérique. §2. Athènes au Ve siècle. §3. Thémistocle ; Périclès. — II. L’éloquence écrite. §1. La rhétorique sicilienne. §2. La rhétorique des sophistes à Athènes. Doctrine sophistique : scepticisme, puissance des mots, recherche de l’utile ; vogue des doctrines nouvelles. Les premiers sophistes : Protogoras, Gorgias, Prodicos, Hippias, etc. §3. Antiphon et ses homonymes. — III. Conclusion


Au temps où commence la guerre du Péloponèse, la prose grecque n’était pas encore sortie de la période des débuts et des essais : les logographes, les premiers philosophes, en fait de style, cherchent leur voie et oscillent de l’extrême simplicité à des hardiesses toutes poétiques ; l’histoire d’Hérodote est un chef d’œuvre, mais de grâce naïve et comme inachevée ; rien encore n’est définitif, et le type nouveau reste à fixer. C’est l’œuvre de l’atticisme.