Page:Cros - Le Collier de griffes, 1908.djvu/104

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


BALLADE DES MAUVAISES PERSONNES

Qu’on vive dans les étincelles
Ou qu’on dorme sur le gazon
Au bruit des râteaux et des pelles,
On entend mâles et femelles
Prêtes à toute trahison,
Les personnes perpétuelles
Aiguisant leurs griffes cruelles,
Les personnes qui ont raison.