Page:Démia - Trésor clérical, 1682.pdf/417

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Réponses, & mémes par des repetitions agréables, les choses qu’ils doivent sçavoir, plus qu’à les émouvoir : parce que les Catéchismes ne sont que des instructions familieres des choses les plus necessaires à sçavoir , & à mettre en pratique.

En combien de façon un Curé peut-il parler d’un sujet dans une exhortation ?

En deux façons : ou en general ou en particulier.

Il en peut parler en general, quand le sujet de l’exhortation qu’il veut faire est une partie d’un Traité sur lequel il en a beaucoup à faire. Ainsi devant que de parler en une exhortation de l’un des articles du Symbole, en particulier, il est fort à propos & comme necessaire de Traiter en la premiere Exhortation du Symbole en general. De même faudroit-il prendre pour sujet d’une Exhortation, les Sacremens en general, les Commandemens de Dieu, &c.

Quelle Division peut-on faire en châque Exhortation ?

1. En l’Exhortation qui est sur un sujet general on doit faire la division différente de celle qui est sur un sujet particulier.

Sur le Symbole en general, le 1. point de l’Exhortation, sera du Nom & Origine du Symbole de sa Division, & des vérités qu’il contient. Le 2. de la nécessité de croire distinctement les verités qui y font proposées. Le 3. des Actes de foy de ces premieres vérités de nôtre Religion.

Sur les Sacremens en general, le 1. point sera ce que l’on entend par les Sacremens. Le 2. leur Institution, de leur efficace, & de leur ne-