Page:D’Indy - César Franck, 1906.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
112
CÉSAR FRANCK

pitre : les primitifs italiens pour la pureté de la ligne monodique, l’atavisme inconscient des polyphonistes du XVIe siècle pour l’aisance du contrepoint, Bach pour l’écriture, Beethoven enfin pour la disposition rythmique générale. Je pourrais même — si je ne regardais point ces rapprochements comme futiles — trouver dans cette pièce d’orgue comme la prescience de Wagner (complètement ignoré en France à cette époque), puisque le thème qui jaillit, au clavier de grand orgue, de la combinaison architecturale dont je viens de parler, n’est autre que celui désigné sous l’étiquette : motif du sommeil dans la Walküre et dans toute l’épopée des Nibelungen :


\score {
\relative c' { 
\new PianoStaff << 
\new Staff {
\set Staff.instrumentName = #"G. O."
\clef G
\key c \major
\time 4/4
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
r2 g''2~ | g4 a g e8 d | c2 g'\laissezVibrer |
}
\new Staff  {
\set Staff.instrumentName = #"Réc."
\clef F
\key c \major
\time 4/4
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
r2 <e,, g>4 <f d'> | <e c'>2 <e c'>8 <g g'> <c e> <d f> | <e g>2 <e, g>4 <f d'>8 <g e'> |
}
\new Staff  {
\set Staff.instrumentName = #"Ped."
\clef F
\key c \major
\time 4/4
\override Staff.TimeSignature #'transparent = ##t
g,4 \stemUp d' c2 | \stemNeutral c8 g' e f g2 | g,4 d'8 e c2 |
}
>>
} %relative
\layout{
  indent = 2\cm
  line-width = #120
  \set fontSize = #-1
  \override Score.BarNumber #'break-visibility = #'#(#f #f #f)
} %layout
} %score
\header { tagline = ##f}

  etc.



Avec la Grande pièce symphonique, nous nous trouvons, pour la première fois dans l’œuvre du maître, en face d’une véritable sonate, ou plutôt d’une symphonie, puisqu’on a coutume de