Page:Dandré-Bardon - Vie de Carle Vanloo.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
15
de Carle Vanloo.

tour à tour de l’Antique à Raphaël, de Raphaël au Dominiquin, du Dominiquin au Carache, du Carache à Pierre de Cortonne, au Guide, à Carle-Marat, il remplit ſes porte-feuilles des imitations fidèles de cent raretés toutes plus intéreſſantes, & des copies exactes faites d’après les figures, les bas-reliefs & les plus beaux reſtes de la ſçavante antiquité.

Tant de peines, tant de recherches feront bientôt avantageuſement récompenſées. Le concours au prix du Deſſein eſt annoncé dans Rome. Les Aſpirans ſe diſpoſent. Carle ſe préſente avec cette confiance courageuſe qu’inſpire l’eſpoir du ſuccès. Il eſt admis ſur une eſquiſſe repréſentant Adam & Eve, a qui Dieu reproche leur déſobéiſſance. Cet inpromptu fait en préſence de MM. de l’Académie de S. Luc, ſuivant l’uſage de Rome, donna une grande idée du mérite de l’Aſpirant, & cette bonne opinion fut confirmée par le Deſſein qu’il fît. L’ouvrage retraçoit le Feſtin de Balthazar, à la ſanguine ſur le papier blanc. Une eſtompe moëleuſe y avoit contrarié des maſſes vigoureuſes & légères, en fixant un contour exact, plein de fineſſe & de goût. La compoſition en étoit neuve,