Page:Dandré-Bardon - Vie de Carle Vanloo.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
33
de Carle Vanloo.

ſes réflexions : il les inſtruit, il les éclaire. Les Penſionnaires de leur côté, répondant aux intentions du Supérieur, ne ſont pas moins attentifs à gagner le cœur de l’Apelle qui les dirige, qu’à remplir exactement leur devoir. C’eſt ainſi qu’ils ſe mettent en état de montrer qu’au retour de l’Ecole de Rome, donc ils trouvent chez lui les principes, ils ſeront dignes des Maîtres qui les ont formés & de l’honneur où ils aſpirent.

La réputation, que ſe fait C. Vanloo dans le nouveau grade, lui vaut une nouvelle dignité. Le Roi l’honore du Cordon de l’Ordre de S. Michel en 1751. Eſt-ce à titre d’encouragement ou à titre de récompenſe ? L’un & l’autre ſont également flatteurs. Une diſtinction d’autant plus intéreſſante qu’elle eſt fondée ſur les ſentimens, va bientôt devenir le prix du zéle & des travaux de notre excellent Artiſte. L’Académie, qu’il ſert depuis quinze ans dans l’exercice du Profeſſorat, convaincue de ſa capacité, voit arriver avec plaiſir le tems qui lui adjuge une de ces places de la Compagnie, qui font les tranquilles fruits d’un ſervice laborieux. Elle le nomme Adjoint à Recteur en 1752.