Page:Dandré-Bardon - Vie de Carle Vanloo.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
38
Vie

Dans la IIe composition, S. Grégoire n’étant encore que Diacre obtient dans une Proceſſion générale la ceſſation de la peſte qui affligeoit Rome. L’Artiſte place ici fort ingénieuſement un grand nombre de Figures dans un très-petit eſpace. Un Fronton d’Egliſe, tel qu’on en voit aujourd’hui dans la Capitale du Monde Chrétien & ſoutenu de quelques édifices convenables, indique l’endroit où la Proceſſion va ſe rendre. C’eſt un grouppe d’Acolites vêtus de blanc, qui fixe la lumière dans le centre du Tableau. Ils accompagnent le Dais qu’environnent pluiſeurs Evêques. S. Grégoire & ſon Compagnon vêtus en Diacre terminent la marche, tenant chacun un flambeau à la main. Une douce clarté répandue autour de la tête de S. Grégoire le déſigne ; la nobleſſe de ſon maintien, la piété de ſon expreſſion le caractériſent. Il éleve ſes regards vers le Ciel, en indiquant du geſte un Peſtiféré agoniſant, qu’il couvre en partie de ſon ombre. Le malade, dont l’attitude & l’air de tête ſont très-pathétiques, accablé ſous le poids de ſa douleur, eſt ſoutenu par une jeune femme, qui l’exhorte à implorer les prières du Saint. Elle porte