Page:Darcy - Recherches expérimentales relatives au mouvement de l'eau dans les tuyaux, 1857.djvu/12

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xii
AVANT-PROPOS.

M. Darcy pense que, si cette influence des diamètres avait paru à M. de Prony moins considérable qu’elle ne l’est réellement, il faut l’attribuer à une sorte de compensation fortuite qui sera établie entre la résistance des tuyaux de petits diamètres, mais bien polis, et celle des tuyaux de grands diamètres, mais souillés par des dépôts : c’est, d’ailleurs, ce qu’il justifie par le calcul direct des expériences.

L’auteur fait remarquer, en outre, que, pour les petites vitesses inférieures à 0m,10 par seconde, le terme relatif au carré de la vitesse dans les formules de résistance paraît avoir si peu d’influence, que cette résistance devient sensiblement proportionnelle à la simple vitesse.

En classant ensuite les résultats de ses expériences par nature de conduite et par diamètre de tuyau, M. Darcy cherche à reconnaître si les formules ordinaires se vérifient pour chaque tuyau en particulier.

Au moyen de la représentation graphique des résultats, il constate que la formule ordinaire


exprime pour chaque tuyau la loi de la résistance, excepté pour les tuyaux de très-petits diamètres, et pour les faibles vitesses, auxquelles, comme nous venons de le dire, la résistance est sensiblement proportionnelle à la simple vitesse.

Mais, en passant d’un diamètre à un autre pour une même nature de tuyaux, ou d’une espèce de tuyau à une autre, les expériences de M. Darcy montrent que les valeurs des coefficients et des deux puissances de la vitesse ne restent pas les mêmes, et qu’elles varient avec les surfaces lorsque ces dernières offrent des degrés de poli inégaux, et avec les rayons lorsque les surfaces sont au contraire à peu près identiques.

Enfin, pour des tuyaux recouverts de dépôts, comme cela arrive aux conduites qui servent depuis un certain temps, les expériences de l’auteur font voir que la résistance pourrait (comme l’avait pro-