Page:Daudet - Au bord des terrasses, 1906.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





PRIÈRE




Sainte Vierge Marie, ayez pitié des mères !
Soit que, dans le recoin de quelque autel obscur,
Une humble image, ouvrée en un bois sombre et dur,
Incline votre enfant vers nos vœux éphémères,
Tendant ses deux bras courts, avec son regard pur !

Soit que belle et parée au bord d’une chapelle
Où s’inscrivent les vœux sur le marbre et sur l’or,
Vous portiez la couronne et gardiez le trésor
Des prières, ainsi qu’une Reine immortelle.
Vierge Marie, ayez soin des mères encor.