Page:De Banville - Odes Funambulesques.djvu/336

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




Les Folies-Nouvelles.


Deux chanteurs de chansonnettes, les frères Mayer, je crois, avaient obtenu l’autorisation de construire au boulevard du Temple, dans un grand terrain qui se trouve derrière la maison portant le numéro 41, une salle assez semblable à un hangar et d’y donner des concerts. L’entreprise ne réussit ni dans leurs mains, ni dans celles d’un chanteur comique nommé Clément, qui vainement changea les Folies Mayer en Folies Concertantes.

Les Folies Concertantes furent alors transformées en une sorte de théâtre, dans lequel Hervé, qui devint plus tard le maestro de L’Œil crevé, de Chilpéric, du Petit Faust et de La Veuve du Malabar, vint exploiter un privilège qu’il venait d’obtenir. Rien n’était en ce temps-là plus difficile ;