Page:De la Mennais - De la religion, 1826.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


romain, en qui seul réside la puissance ecclésiastique dans sa plénitude. " ainsi l’Eglise est une monarchie, et le pape en est l’unique souverain, étant seul investi de la plénitude de la puissance : et c’est aussi la doctrine d’Almain, qu’on n’accusera pas plus que Gerson d’avoir voulu flatter Rome. Il avoue que Jésus-Christ a établi dans son Eglise une police royale et monarchique, de sorte qu’en vertu de ce pouvoir monarchique, le pape seul possède une autorité primitive qui lui soumet tous les autres, sans qu’il soit soumis à aucun... etc.