Page:Delâtre - L’Égypte en 1858.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 139 —

couplé au second volume d’un traité de géographie ; la première partie d’un ouvrage se trouve sur le rayon supérieur près du plafond ; la seconde partie du même ouvrage loge au rayon le plus bas, au niveau du plancher. Les volumes sont là ; cela suffit. Allah aalem : Dieu est savant.

Nous parcourons un corridor, garni dans toute sa longueur de grandes caisses, au nombre d’environ quarante. Clot-Bey m’apprend que ces caisses contiennent une magnifique collection pathologique, qui a coûté 30,000 fr.

Voici sept ans que ces objets attendent en vain qu’on les déballe et qu’on les classe dans le musée de l’école. Depuis lors, les vers ont travaillé sans doute, et quand un jour on ouvrira ces caisses, on n’y trouvera plus que des débris infects. Mais ce jour ne viendra point : car pour classer une collection, il faut des armoires. Et comment obtenir des armoires d’un ministre turc ? Les compagnons d’Amrou et du sultan Sélim n’avaient point de collections pathologiques ; cela ne les a pas empêchés de faire la conquête de l’Égypte. Leurs descendants peuvent s’en passer à plus forte raison.

Nous arrivons au cabinet d’histoire naturelle. Clot-Bey nous dit que c’est lui qui a fait dans cette école des collections de zoologie et de minéralogie, qu’il a amassées à grands frais et à grand’peine, au bout de plusieurs années de sacrifices et de veilles. Il les revoit aujourd’hui et il ne les reconnaît plus. Les minéraux ont été entassés au hasard comme de mauvais cailloux ou des morceaux de pots cassés. Les étiquettes ont disparu ; celles qui existent encore sont mises à l’envers ou déchirées. Nous jetons un coup d’œil sur les animaux empaillés. Leur sort n’est pas beaucoup plus brillant. Clot-Bey remarque l’absence d’une foule de pièces rares et entre autres d’un ornithorynque.

— Où est l’ornithorynque ? s’écrie-t -il.

— L’ornithorynque ! qu’est-ce qu’un ornithorynque ? demande le professeur de zoologie avec un étonnement difficile à décrire.