Page:Delâtre - L’Égypte en 1858.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 141 —

— Il n’entre jamais personne dans le réfectoire ? Mais où mangent les élèves ?

— Ils mangent où bon leur semble.

Pendant ce temps, la porte cédait sans trop de résistance aux efforts des gens qui la secouaient. Nous voulons entrer, mais l’odeur qui s’exhale de la salle nous fait reculer d’un pas en arrière, et nous renonçons à notre projet de peur de tomber asphyxiés. Les tables sont couchées à plat, les quatre fers en l’air. Notre présence jette le trouble et la confusion dans une colonie de chauves-souris et de hiboux qui ont élu domicile sous ses voûtes et qui s’en éloignent avec d’affreux glapissements. Nous faisons comme eux, mais sans le moindre regret.

Nous allions quitter l’école, lorsqu’une douzaine d’individus entortillés dans d’horribles haillons présentent une pétition à Clot-Bey. Je les prends pour des naufragés de la Méduse, ou tout au moins pour des vagabonds qui demandent à entrer dans un dépôt de mendicité. On m’informe que ces hommes sont des infirmiers de l’hôpital qui implorent une augmentation de paye. Ils touchaient 30 piastres (6 francs) par mois ; on vient de leur retrancher la moitié de cette somme, parce que depuis quelque temps ils sont nourris aux frais de l’établissement. Auparavant ils se nourrissaient à leurs frais. Mais comme il est difficile qu’un homme vive avec 6 francs par mois, ces malheureux se rattrapaient sur les pitances destinées aux malades, lesquelles, à coup sûr, n’étaient déjà pas trop abondantes. Il s’ensuivait que les malades mouraient souvent de la pire des maladies : l’inanition. Cela n’empêchait pas les médecins de faire de savantes dissertations sur les terribles effets de la fièvre ou du typhus, ou de la dysenterie et des autres fléaux auxquels ils attribuaient la mort de leurs patients. Enfin l’abus ayant été découvert, les professeurs décidèrent que désormais l’établissement fournirait la table aux infirmiers. Le Turc consentit, mais rogna les appointements et les réduisit de trente piastres à quinze. Clot-Bey promit de