Page:Delatour - Adam Smith sa vie, ses travaux, ses doctrines.djvu/76

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



En 1787, il fut nommé recteur de Glasgow par les étudiants des quatre nations de cette célèbre Université (Clydesdaliæ, Tividaliæ, Albaniæ et Rothsay)[1]. Cette situation, bien qu’elle ne conférât plus qu’une autorité nominale depuis la Nova Erectio, était encore environnée d’un très-grand prestige[2]. Elle constituait d’ailleurs pour le célèbre économiste une marque de distinction d’autant plus flatteuse que l’Université avait rompu en sa faveur avec un usage constant auquel elle n’avait fait jusque-là que de très-rares dérogations et qui exigeait que le recteur habitât Glasgow. Il put rester à Édimbourg en se faisant remplacer par un vice-recteur qu’il choisit lui-même. Aussi fut-il vivement touché de ce souvenir de sa vieille Université. « Aucune place, écrivait-il, ne pouvait me donner une satisfaction plus réelle. Nul homme ne peut avoir plus d’obligations à une Société que je n’en ai à l’Université de Glasgow. C’est elle qui m’a élevé et qui m’a envoyé à Oxford ; peu après mon retour en Écosse, elle m’élut au nombre de ses membres et ensuite me conféra un autre emploi auquel les talents et les vertus de l’immortel Hutcheson avaient donné un haut degré d’illustration. Lorsque je repasse sur la période de treize années pendant laquelle j’ai été membre de cette Société, je l’envisage comme la période la plus utile et par là même la plus heureuse et la plus honorable de ma vie ; et

  1. Comme dans l’Université de Paris, sur le modèle de laquelle avait été organisée celle de Glasgow, les étudiants étaient divisés en nations.
  2. Après le chancelier, personnage d’un rang illustre, chargé de protéger la corporation et de la représenter dans ses rapports avec l’État, le recteur était le premier dignitaire de l’Université. Jusqu’en 1577, il avait eu des attributions et des prérogatives importantes. Les jours de solennité, il paraissait en grande tenue, précédé du bedeau et accompagné d’une suite nombreuse ; tous les suppôts (et on désignait à la fois sous cette dénomination les maîtres, les gradués, les étudiants et même les employés subalternes. devaient prêter entre ses mains serment d’obéissance, et il avait à leur égard des pouvoirs disciplinaires très-étendus. Mais en 1577, Jacques VI, sur la proposition du régent Morton, avait modifié profondément l’organisation de l’Université par la charte Nova Erectio, et l’institution d’une cour disciplinaire spéciale (juridictio ordinaria), composée du principal et des professeurs dérobe, avait enlevé au recteur toute autorité effective.