Page:Deprez - Petit cours d'histoire de Belgique, 1916.djvu/154

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 152 —

et jurèrent de ne se séparer qu’après avoir donné une constitution à la France. L’opposition des classes privilégiées ne put empêcher la Constituante, inspirée par le grand orateur Mirabeau, d’établir en France l’égalité et la liberté, et de réorganiser le pays.

1° Elle abolit les titres de noblesse et les privilèges, et déclara tous les Français admissibles aux emplois civils et militaires.

2° Elle décréta la liberté des cultes, de la presse, de l’industrie et du commerce.

3° Elle transforma l’organisation administrative et l’organisation judiciaire.

1° Elle prit enfin des mesures énergiques pour améliorer la situation financière.

En 1791, la Constituante déclara son œuvre terminée et le roi signa la Constitution.

1. Guerre avec l’Autriche. — Bataille de Jemappes (1792). — Pendant ce temps, la noblesse avait quitté la France, s’était retirée en Allemagne, et s’y préparait à rétablir par la force l’ancien ordre de choses. Le roi essaya vainement de l’y rejoindre : il fut reconnu à Varennes et ramené à Paris. Alors la Prusse et l’Autriche alliées sommèrent l’Assemblée législative, qui avait remplacé la Constituante, de réintégrer Louis XVI dans la plénitude de son pouvoir, et les nobles dans leurs privilèges. Le peuple de Paris, au paroxysme de la fureur, arracha de son palais l’infortuné Louis XVI, qui fut enfermé au Temple (10 août 1792) ; et quelques jours plus tard les Septembriseurs, envahissant les prisons de Paris, y massacraient trois mille nobles ou prêtres détenus comme suspects.

Cependant les Prussiens s’avançaient par la vallée de la Marne : Dumouriez avec ses héroïques volontaires, les refoula à la glorieuse journée de Valmy. Puis il se porta sur les Pays-Bas, et sa grande victoire de Jemappes lui donna la Belgique.

4. La Terreur en France. — Le 21 septembre 1792, la Convention avait succédé à l’Assemblée législative. Elle proclama la république, mit en accusation Louis XVI, qui fut condamné à mort et exécuté le 21 janvier 1793. Alors commença l’effroyable régime de la Terreur. Le parti des Montagnards, qui avait pour chefs Robespierre, Danton et Marat, s’empara de la direction des affaires. Il fit périr