Page:Descartes - Œuvres, éd. Adam et Tannery, IX.djvu/471

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Principes. — Troisiesme Partie. 17}

le cours de quelqu'vn des tourbillons qui luy font voifins. Il ne doit pas feulement fe mouuoii en rond auec la matière de ce tour- billon, mais auffi eflre pouffé par elle vers le centre de ce mouue- ment circulaire, pendant qu'il a en foy moins d'agitation que les parties de cette matière qui le touchent. Et pource que toutes les petites parties de la matière qui compofe vn tourbillon, ne iont pas égales ny en agitation, ny en grandeur, & que leur mouuement eft plus lent, félon qu'elles font plus éloignées de la circonférence, juf- ques à vn certain endroit, au deffous duquel elles fe meuuent plus vite & font plus petites, félon qu'elles font plus proches du centre, ainfi qu'il a efté dit cy-delfus» ; fi cet aftre eft H folide que, deuant que d'élire defcendu jufques à l'endroit où font les parties du tourbillon qui fe meuuent le plus lente|ment de toutes, il ait acquis autant d'agitation qu'en ont celles entre lefquelles il fe trouuera, il ne def- cendra point plus bas j'crs le centre de ce tourbillon, mais, au con- traire, il montera vers fa circonférence, puis paffera de là en vn autre. & ainfi fera changé en vne Comète. Au lieu que, s'il n'eft pas affez folide;;onr acquérir tant d'agitation. & que pour ce fujet il del- cende plus bas que l'endroit ait les parties du tourbillon fe meuuent le moins rite, il arriuera julques à quelque autre endroit entre cettuy- cy & le centre, où eftant paruenu il ne fera plus que fuiure le cours de la matière qui tourne autour de ce centre, fans monter ny def- cendi-e dauantage. & alors il fera changé en vne Planète.

120. Comment fe meut cette EJÏoile, lors qu'etle commence à n'efre plus fixe.

Penfons, par exemple, que la matière du tourbillon AEIO'^ commence maintenant à emporter auec foy l'aike N, & voyons vers ou elle doit le conduire. Puifquc toute cette matière fe meut au- tour du centre S, il eft certain qu'elle tend à s'en éloigner, fuiuant ce qui a efté dit cy-de{fus% & par confequent que celle qui eft à prefent vers O, en tournant par \i vers Q, doit pouffer cet aftre en ligne droite d'N vers S, £■ par ce moyen le faire dcfcendrc l'ers là. Car en confiderant cy-apres" la nature de la pefanteur, on con- noiftra que, lors qu'm corps... eft ainfi pouffé vers le centre du

a. Art. 83, 846185, pp. 14921 '5o.

b. En marge : « Voyez la planche 3 en la page précédente. » — Voir aussi Correspondance de Descartes, t. IV, p. 463-464.

c. Ci-avanr, art. 56 et suiv., p. i3i, etc.

d. Partie IV, art. 23, ci-après.

��236

�� �