Page:Descartes La Géométrie.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


327
Livre Second.


(indéte-)minée. Et il est évident que la question n’étant proposée qu’en trois ou quatre lignes, on peut toujours avoir de tels termes, excepté que quelques-uns d’eux peuvent être nuls, et que les signes + et - peuvent diversement être changés.


Après cela je fais KI égale et parallèle à BA, en sorte qu’elle coupe de BC la partie BK égale à m, à cause qu’il y a ici +m ; et je l’aurais ajoutée en tirant cette ligne IK de l’autre côté, s’il aurait eu -m ; et je ne l’aurais point du tout tirée, si la quantité m eut été nulle. Puis je tire aussi IL, en sorte que la ligne IK est à KL, comme z est à n. C’est-à-dire que IK étant x, KL est .

Et par même moyen, je connais aussi la proportion