Page:Desportes - Premières œuvres (éd. 1600) VII - Meslanges II.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée





Lors que i'escry ces vers
Lors qu'vn de vos rayons
Du Mariage
Priué du bel astre amoureux
Quand au matin
Quand i espreuus en aimant
Que ie vous plains
Quel secours faut-il plus
Si ie langui
Si l'angoisse derniere
S'il est vray comme on dit
Soit que mon haut desir
Sommeil qui trop cruel
Sont ce dars ou regars
Vous m'auez fait ietter
===HYMNES TIERCES.===
Pleurs & soupirs
Si iamais plus
===DIALOGVES.===
Ah Dieu que c'est
Amour ame des coeurs
Berger que le aduenture estrange
Doncques ces yeux bien aimez
Que ferez-vous dites Madame
Que sera-ce de vous
Qui vous rend ò mes Yeux


===EPIGRAMMES.===
Blanche aux yeux verds
Bi'aymois vn peu Phyllis
Ie t'apporte, ô Sommeil
Ie voulu baiser ma Rebelle
Si dessus vos léures de roses
COMPLAINTES.
Cherchez mes tristes yeux
Contre le temps
Cruelle loy d'Amour
De pleurs en pleurs
Depuis l'aube du iours
Ie suis las de lasser
Ie veux maudire Amour
Las ie me meurs
Las plus ie vais auant
Lieux de moy tant aimez
Ma foy mal recognuë
Or' que ie suis absent
Puis que i'eu bien le coeur
Puis que le ciel cruel