Page:Desrosiers - Les Engagés du Grand Portage, 1946.djvu/186

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

parfois, que de vivre parmi les hommes ? » Mais il se reprend aussitôt, car il le sait : les foyers de corruption aussi absolue sont rares.

Nicolas Montour arrête sa brigade dans le milieu d’un bois fort et il marque l’emplacement des chantiers. Jamais les engagés n’ont fait montre d’autant de célérité : en quelques jours, les constructions sont terminées. Le meilleur encouragement au travail, n’est-ce pas la crainte des Sioux ? Tout près, en arrière, les Saulteurs érigent leurs loges d’écorce.

Comme le Marquis l’avait affirmé, le territoire regorge de castors. Les rivières aux Buttes de Sable, à l’Eau Claire, aux Outardes, à la Folle Avoine, les rivières Cheyenne, aux Bœufs, aux Oiseaux Puants, aux Voleurs, aux Marais arrosent un vaste territoire, prairies et forêts, qui contient d’excellents terrains de chasse inexploités. Les deux autres compagnies n’ont pas osé s’aventurer dans ce pays dangereux. Montour reste seul.

Donner le plus tôt possible des crédits aux Indiens, les éloigner du fort, les éparpiller le long des cours d’eau, voilà le plan de Montour. De leur côté, les sauvages réclament une boisson avant le départ. Ils l’obtiennent et s’enivrent de nouveau. Après minuit, l’alcool manque. Hurlants et affolés ils viennent demander de nouvelles libations. Comme Montour refuse, ils apportent leurs haches et tentent d’abattre la porte. Puis ils recourent à un autre moyen : le feu. Vociférant comme des possédés, ils accourent avec des tisons. Nicolas Montour doit armer ses engagés, exécuter une sortie pour les repousser. Arrêtés dans leur course, les sauvages ne se retirent point : ils restent là à crier, à quémander, à menacer toute la nuit, pendant que la population du fort est sur les dents.

Au lever du soleil, c’est la moisson ordinaire d’accidents et de mutilations : un autre Indien traîne une jambe brisée, une femme achève de mourir d’un coup de couteau, une fillette a reçu dans le côté droit la décharge d’un fusil.

Cette fois, Montour se montre inflexible : si les naturels

[ 182 ]